Souvenirs d'une femme du Labrador

Extrait des archives du journal The Gazette du 25 août 1994 (en anglais seulement).

Introduction

Nancy Grenville est décédée le 9 août 1994 dans sa maison de Tamarack Farm située à Sutton, au Québec. Elle a été la première archiviste du Centre des études terre-neuviennes et elle a fait découvrir le domaine de l'archivistique à de nombreuses personnes. Née aux États-Unis, Nancy a passé la plus grande partie de sa vie au Canada et elle est devenue citoyenne canadienne. Nancy et son mari, David, ont vécu à St. John's de 1974 à 1989. Au cours de cette période, ils se sont tous deux passionnés pour Terre-Neuve, mais tout particulièrement pour le Labrador; ils ont d'ailleurs voyagé plusieurs fois le long de la côte du Labrador. Nancy Grenville jugeait que la protection de notre patrimoine archivistique était très importante et elle s'est consacrée à cette tâche au cours des années qu'elle a passée à la Memorial University of Newfoundland.

L'amour de Nancy pour le Labrador était manifeste et elle ne cachait jamais sa joie lorsque les archives faisaient l'acquisition de matériel concernant le Labrador. En janvier 1982, son enthousiasme était palpable lorsque le Centre des études terre-neuviennes a reçu un colis de David Zimmerly, un ethnologue spécialiste de l'Arctique qui travaillait pour le Musée national de l'Homme, à Ottawa. Une lettre accompagnait le colis:

« À tous les intéressés:
J'aimerais faire don des documents ci-joints à la salle de la bibliothèque de la Memorial University of Newfoundland consacrée à Terre-Neuve-et-Labrador. Ces documents sont les textes originaux écrits à la main par Elizabeth Goudie que j'ai transcrits et édités pour la publication du livre Woman of Labrador. » [Traduction libre]

Elizabeth Goudie

Elizabeth Goudie est née le 20 avril 1902 à Mud Lake, au Labrador. Elle était la fille de Sarah Michelin et Joseph Blake. Parmi ses ancêtres, on trouve des Inuits, des Innus, des Anglais et des Écossais. Elle a passé la plus grande partie de sa jeunesse au lac Melville et dans les environs ainsi que sur la côte du Labrador. À 18 ans, elle a épousé Jim Goudie, un trappeur avec qui elle a eu neuf enfants. L'un d'eux, Joe, a été membre de la Chambre d'assemblée en tant que représentant de la circonscription de Naskaupi (1975-1985). Les premiers ministres Frank Moores et Brian Peckford lui ont confié plusieurs portefeuilles au cours de sa carrière.

Elizabeth Goudie
Elizabeth Goudie
Avec la permission des Archives et collections spéciales, Memorial University of Newfoundland, St. John's, T.-N.-L.

Jim Goudie est décédé en 1963. Comme elle avait plus de temps libre, Elizabeth a commencé à se remémorer sa vie au Labrador ainsi que les nombreux changements dont elle avait été témoin au cours des 60 dernières années. Elle a eu tôt fait de constater que son savoir méritait d'être enregistré sans quoi ses petits-enfants et leurs descendants ignoreraient peut-être à tout jamais une part essentielle de leur patrimoine culturel. Malgré son faible degré d'instruction, elle a décidé d'écrire l'histoire de sa vie.

Son autobiographie contient de précieuses informations sur la vie rurale au Labrador, son quotidien en tant que femme de trappeur, les changements occasionnés par l'installation de bases militaires à Goose Bay et les premières années de la Confédération à Happy Valley. Elle a terminé sa rédaction en juin 1971.

Page manuscrite du livre Woman of Labrador d'Elizabeth Goudie
Page manuscrite du livre Woman of Labrador d'Elizabeth Goudie
Première page du manuscrit autobiographique d'Elizabeth Goudie intitulé Woman of Labrador. L'ouvrage a été édité par David Zimmerly et publié en 1973 par Peter Martin Associates.
Avec la permission des Archives et collections spéciales, Memorial University of Newfoundland, St. John's, T.-N.-L.

C'est à cette époque que David Zimmerly, un anthropologue-chercheur de la Memorial University of Newfoundland, a rencontré Elizabeth Goudie. Pendant son affectation à Happy Valley, il a entendu dire que cette dame avait rédigé ses mémoires et il a demandé à la rencontrer pour en discuter avec elle. Étonné qu'elle n'ait reçu aucune aide pour éditer ses textes en prévision d'une éventuelle publication, il a accepté de faire ce travail bénévolement pendant ses temps libres. Il lui a offert sa collaboration au cours de l'automne et de l'hiver de 1971-1972. Le livre a finalement été publié en juillet 1973 sous le titre Woman of Labrador par Peter Martin Associates, une maison d'édition d'Ottawa. Zimmerly a signé lui-même la préface. L'ouvrage a immédiatement été reconnu comme une contribution exceptionnelle à l'histoire culturelle du Labrador.

En 1975, la Memorial University of Newfoundland a remis un doctorat honorifique en droit à Elizabeth Goudie en guise de reconnaissance pour sa vie et son travail; en 1980, on a donné son nom à l'édifice gouvernemental provincial de Happy Valley-Goose Bay. Elizabeth Goudie est décédée le 10 juin 1982.

Le colis que Zimmerly a fait parvenir au Centre des études terre-neuviennes en 1982 contenait le manuscrit original des mémoires d'Elizabeth Goudie qu'elle avait rédigés dans deux cahiers d'exercices Hilroy. Il renfermait aussi plusieurs feuilles volantes sur lesquelles elle avait écrit d'autres souvenirs ne faisant pas partie du livre ainsi qu'une copie du tapuscrit édit par Zimmerly. Ces documents font partie du patrimoine archivistique conservé au Centre des études terrre-neuviennes pour les générations futures. Il représente une part importante de l'héritage d'Elizabeth Goudie et Nancy Grenville.

English version