Le gouvernement
avant 1730


Le gouvernement de 1730 à 1815

La période des réformes, de 1815 à 1832

La Confédération, de 1864 à 1949


Introduction

Environnement naturel

Peuples autochtones

Société, économie et culture

Exploration et colonisation

Arts




Terre-Neuve et le Canada, de 1864 à 1949

Introduction

Est-il préférable pour Terre-Neuve et le Labrador de demeurer une entité politique indépendante ou de se joindre à la fédération des autres ex-colonies de l'Amérique du Nord britannique? Durant toute la période de 1864 à 1949, cette question a fait l'objet de brûlants débats. Déjà, en 1864, Terre-Neuve était représentée à la Conférence de Québec, et sa délégation avait signé les résolutions qui allaient servir de fondement à l'Acte de l'Amérique du Nord britannique. Pourtant, il allait falloir attendre encore 80 ans pour que Terre-Neuve devienne, en 1949, la dixième province du Canada.

Énergiquement débattue tout au long des années 1860, la Confédération a été l'enjeu d'une campagne électorale acharnée en 1869. Les adversaires de l'union ont remporté cette élection, et ce, par une telle marge que la simple idée d'une union avec le Canada était reléguée aux oubliettes et que, dans certains cercles, la seule mention du mot 'confédération' serait perçue comme une grossièreté. Les Terre-Neuviens avaient décidé qu'ils pouvaient survivre, voire prospérer, sans aide. Terre-Neuve sera la seule colonie de l'empire britannique d'Amérique du Nord à avoir tenté l'expérience de l'indépendance.

Au fil des années, Terre-Neuve et le Canada ont eu à discuter et à régler un large éventail de sujets d'intérêt mutuel entre voisins, notamment la pêche, les échanges, les rapports avec les États-Unis, la frontière du Labrador et la défense. Si la possibilité de Confédération a été évoquée à quelques reprises entre 1869 et la Deuxième Guerre mondiale, elle n'a donné lieu qu'à une seule ronde d'échanges, qui n'a pas abouti faute d'intérêt réel d'un côté comme de l'autre.

Avec l'effondrement du gouvernement responsable en 1934, suivi de la Deuxième Guerre mondiale, Terre-Neuve est entrée dans une nouvelle phase de son histoire politique et de ses rapports avec le Canada. En 1945, les Canadiens ont commencé à voir l'intérêt d'inclure Terre-Neuve dans la Confédération, et le Gouvernement britannique à penser de même. Les référendums de 1948 ont confirmé qu'une majorité de Terre-Neuviens endossaient l'idée. Cette majorité, toutefois, aura été obtenue au terme d'un débat long, vigoureux et déchirant. Après une houleuse période de transition, le 31 mars 1949, les Terre-Neuviens devenaient des citoyens canadiens. Encore aujourd'hui, le processus qui a mené à ce choix fait l'objet de vives discussions.


Table des matières Carte du Site Recherche Accueil