Situation géographique et environs

Relief

Climat

Eaux douces

Océan froid

Biosphère


Introduction

Peuples autochtones

Société, économie et culture

Exploration et colonisation

Arts

Gouvernement et politique





Devant la rareté relative des ressources intérieures, les modes de colonisation et l'activité économique ont été profondément influencés par la richesse des ressources côtières et marines.

L'environnement naturel

L'histoire humaine de Terre-Neuve et du Labrador a été profondément marquée par l'environnement naturel, et en particulier par l'abondance des ressources marines.

François
Petit village de la côte sud de Terre-Neuve
Reproduit avec la permission de Ben Hansen. Tiré de son livre Newfoundland. Vinland Press, St. John's (Terre-Neuve), ©1987.
Version agrandie (26 kb)

Différentes cultures se sont succédé sur les côtes de Terre-Neuve et du Labrador, tournant le dos aux ressources limitées de l'intérieur pour plutôt exploiter les richesses abondantes de l'océan. Les réalités de l'environnement ont eu une grande importance dans l'histoire de la Province. Devant la relative pauvreté des ressources intérieures (sols, flore et faune), les modes de colonisation et l'activité économique ont été profondément influencés par la richesse des ressources côtières et marines (mammifères, poissons et oiseaux).

Le milieu océanique qui baigne Terre-Neuve et le Labrador se caractérise par la présence de quelques-unes des plus grandes plates-formes continentales au monde, qui ont longtemps servi d'habitat aux plus vastes stocks de poisson de la planète. Le courant du Labrador, qui coule en direction sud le long des côtes est du Labrador et de Terre-Neuve, mais qui affecte toute l'île, constitue un autre élément important, avec son action sur le climat des régions côtières et sur les migrations saisonnières des animaux marins, des oiseaux et des poissons.

Outre l'océan, d'autres facteurs cruciaux de l'environnement naturel se sont conjugués pour façonner la vie à Terre-Neuve et au Labrador, notamment la brièveté de la saison de croissance, la rareté des sols arables, la longueur des hivers et la rigueur du climat en général (tempêtes, brume, vents forts et inconstants, fortes précipitations et froids vifs). Le mauvais drainage, les courants froids, la banquise et les icebergs ont aussi des impacts importants.

Iceberg en face de Little Harbour, baie Notre Dame
Reproduit avec la permission de Ben Hansen. Tiré de son livre Newfoundland. Vinland Press, St. John's (Terre-Neuve), ©1987.
Version agrandie (18 kb)

L'histoire de Terre-Neuve et du Labrador est essentiellement le récit des adaptations aux difficultés et aux occasions présentées par une gamme unique de caractéristiques géographiques.


Table des matières Carte du Site Recherche Accueil