Les articles correspondants"En français" (Total 396)

  • Cliquez sur TABLE DES MATIÈRES pour accéder à tous les sujets, y compris le lien vers la Première Guerre mondiale.

  • À l'élection de 1908, les deux partis politiques remportent le même nombre de sièges. Le dominion de Terre-Neuve et du Labrador traverse alors sa plus légendaire crise constitutionnelle.
  • Les émeutes troublantes et violentes qui ont éclaté lors de l'élection de 1861 furent en grande partie causées par des tactiques d'intimidation qui avaient pour but d'empêcher les gens de voter.
  • Lors de l'entrée de la province dans la Confédération en 1949, un peu plus de la moitié des habitants étaient branchés à un réseau électrique.
  • Des citoyens de Terre-Neuve et du Labrador s'engagent pour servir en mer, sur la terre et dans les airs pendant la Deuxième Guerre mondiale.
  • Le Royaume-Uni et la France ont convenu de régler bon nombre de disputes coloniales de longue date et ont conclu l'Entente cordiale le 8 avril 1904.
  • L'Accord atlantique de 1985 fait de Terre-Neuve-et-Labrador le principal bénéficiaire de l'exploitation pétrolière extracôtière.
  • ERCO aura été une des industries que le gouvernement Smallwood a réussi à attirer dans la province en offrant son électricité à rabais.
  • Survol de deux associations de femmes qui collaborent avec le Palais de justice à St. John's, T.-N.-L.: Louise M. Saunders et Catherine Snow.
  • Le rôle des femmes en politique, depuis 1925, quand les femmes ont obtenu le droit de vote, jusqu'à nos jours.
  • La colonie de Terre-Neuve et du Labrador connaît de grands bouleversements socio-économiques vers la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle.
  • La pêche à la morue reste la principale activité économique de Terre-Neuve et du Labrador sous l'administration des gouverneurs de la marine malgré de grands bouleversements.
  • Le gouvernement britannique redessine le territoire du Labrador, obtenu après sa victoire dans la guerre de Sept Ans, et fixe ainsi les frontières de la province de Québec.
  • Jusqu'à encore récemment, le gouvernement qui a présidé aux destinées de Terre-Neuve au XVIIIe siècle n'était pas estimé à sa juste valeur. Les commentateurs du XIXe siècle ont décrit cette époque comme celle des conflits entre amiraux de la pêche et magistrats civils, une période de notre histoire qu'il valait mieux oublier.
  • Les systèmes juridique et politique ont connu à Terre-Neuve une évolution fort différente de ceux des autres possessions et colonies de la Grande-Bretagne en Amérique du Nord. Bien qu'elle ait été explorée dès le XVIe siècle et colonisée en partie au XVIIe siècle, l'île a dû attendre jusqu'en 1729 avant de se voir dotée des attributs usuels d'un gouvernement colonial, soit un gouverneur et des magistrats civils.
  • En cette fin de XXe siècle, quand les Canadiens pensent gouvernement, c'est à Ottawa, à la capitale de leur province ou à leur conseil municipal qu'ils pensent.
  • Au 18e siècle, l'île de Terre-Neuve était vue uniquement comme un immense navire amarré aux Grands Bancs de la région : une station de pêche saisonnière où les rudiments de la vie civile étaient ignorés. Le gouvernement naval est resté dans l'ombre des réformistes du 19e siècle, comme William Carson et Patrick Morris, qui l'estimaient tous fondamentalement faible et inévitablement arbitraire.
  • Cet article porte sur le gouvernement de Terre-Neuve et du Labrador du début de l'union avec la fédération canadienne jusqu'à la fin des années Smallwood (1949-1972)
  • Cet article est au sujet du système de gouvernement représentatif, en place à Terre-Neuve et au Labrador de 1832 à 1855.
  • Cet article est au sujet du système de gouvernement responsable qui était en place à Terre-Neuve et au Labrador de 1855 à 1933.
  • Terre-Neuve n'a pas reçu le statut officiel de colonie avant 1825, au moment où le gouvernement britannique a nommé le premier gouverneur civil, sir Thomas Cochrane.

Restrict Results

Filter by Subject

Filter by Period

Filter by Location

Filter by Type