p. 3277
C

No. 1276.

FORNEL TO THE MINISTER, 27 OCTOBER, 1732.

APPLYING FOR CONCESSION OF BAYE CHATEAUX AND
BAYE DES ESQUIMAUX.

LE SR FORNEL,
27 8b 1742.
Sur la concession faite au Sr Basile
du 1er Octobre 1730 des la Baye des
Chateaux en Canada.

Monseigneur
Comme je me croy obligé d'informer La Cour de ce qui s'est passé au poste de La baye des Chateaux située dans le détroit de Belisle sur la Coste de Labrador dont j'ay fait la découverte, Et l'exploitation depuis plusieurs années au lieu et place Et par cession du Sr Basile de cette ville à qui la Concession en auroit été faite cy devant Et qui n'étoit point en moyen de Le faire valour, c'est ce qui me procure l'honneur d'Ecrire à Votre Grandeur pour luy rendre compte que j'ay travaillé avec succes à humaniser, Et rendre traitables les Sauvages Eskimaux qui ont toujours été les pirates de cette Côte.



(Translation.)

SIEUR FORNEL
27 October, 1742.
Re Concession to the Sieur Bazile,
1 October, 1730, of Bay-des-
Chateaux, Canada.
Monseigneur,
Feeling it my duty to inform the Court respecting occurrences at Bay-des-Chateaux post, situated in Belleisle strait, on the Labrador coast, which I discovered and operated for several wars in the stead and place and by assignment of the Sieur Bazile, of this city, to whom the concession had been granted and who could not develop the same, to which fact I owe the honour of writing to Your Grace to inform you that I successfully employed myself in civilizing and making tractable the Eskimaux who have always been the pirates of this coast.

p. 3278

Votre Grandeur aura pour agréable le récit que je vais luy en faire.

*             *               *             *
Il y a quelques années que j'eus l'honneur de demander La Concession de la baye des Eskimaux, dite autrement baye des hollandois, nommées par les Sauvages Quichechaquiou. Vous eutes la bonté, Monseigneur, de faire attention à ma demande, et d'écrire en consequence à M. le gouverneur général et à M. L'Intendant de m'en donner la préférence. Si tot que j'en aurois fait la découverte, je n'ai pu la faire jusqu'à ce jour d'autant que j'ay des associés dans l'exploitation de la baye des Chateaux qui n'ont pas voulu me permettre de me servir à mon usage de ce qui appartient à la Société, ainsy comme il est nécessaire pour cette découverte d'avoir un poste dans le voisinage pour y attirer les Eskimaux, pour s'y Equiper Et s'y refugier au cas de besoin, c'est ce qui me fait demander le poste de la baye des Chateaux dont j'ay fait l'Etablissement, Et que le Sr Basile n'est pas en moyen d'Exploiter. J'ay présenté a M. le Gouverneur General et à M. l'Intendant plusieurs requestes avec le mémoire cy joint pour demander pendant neuf années le privilege Exclusif pour faire la pesche sédentaire du Loup marin avec droit de Chasse, Et de traite au poste de La baye des Chateaux, Et je leur ay fait ma soumission d'aller faire à mes frais, Et depuis La decouverte de la Baye des Eskimaux, sitost que j'aurois la Concession de la baye des Chateaux, qui est le seul poste a main qui puisse faciliter cette Entreprise, Et dédommager des frais. J'espère, Monseigneur, que vous voudrez bien être favorable a ma demande, Et m'accorder par preference a tous autres la Concession de la baye des Chateaux sans préjudice de celle des Eskimaux. Lorsque j'en auray fait la découverte.


(Translation.)

Your grace will be pleased with the following account I herewith submit.
*             *               *             *
Some years ago l had the honour to request the concession of Baye-des-Eskimaux, otherwise known as the bay des Hollandois, and called Quichechaquiou by the Indians. You were kind enough, Monseigneur, to consider my request and to instruct Monsieur the Governor General and Monsieur the Intendant in writing that I was to be given the preference as soon as I had explored it. This, as yet, I have been unable to do inasmuch as I have partners in the operation of Bay-des-Chateaux who refuse to allow the use, for my personal benefit, of what belongs to the partnership. As the exploitation referred to necessitates a post in the neighbourhood to which the Esquimaux would he attracted, and to serve as an equipment station and a place of refuge in case of emergency, I am applying for Bay-des-Chateaux post established by me and which the Sieur Basile could not allord to develop. I have presented to Monsieur the Governor General and Monsieur the Intendant several petitions together with the annexed memoir applying for the exclusive privilege for nine years of the sedentary seal fishing with the right to trade at Bay-des-Chateaux, and then and since, I offered to develop Baye-des-Eskimaux at my own expense as soon as I had obtained the concession of Bays-des-Chateaux which is the only post near at hand likely to facilitate this undertaking and make up for the costs. I trust, Monseigneur, that you will consider my request favourably and grant to me, in preference to any other, the concession of the Baye-des-Chateaux without prejudice to tint of Baye-des-Eskimaux, as soon as I have explored it.

p. 3279

Comme il est à propos de faire connaoitre à ces barbares le nom du Roy par quelques présens, qui leur soyent distribués au nom de Sa Majesté je prie Votre Grandeur de me faire délivrer chaque année dans les magasins de Quebec des marchandises de traite Et d'autres Effets à L'usage des Eskimaux jusqu'à la concurrence de telle somme qu'il luy plaira arbitrer, desquels effets je promets me charger pour en faire la distribution aux Eskimaux au nom du Roy ce qui pourra contribuer à attirer ces barbares, Et empescher leur piraterie.
Je suis avec un très profond respect, Monseigneur, de votre grandeur
Le très humble et très obéissant serviteur.
FORNEL
A Québec
27 8b 1742



It being expedient that the King's name be made known to these barbarians by means of a few presents which should be distributed to them in His Majesty's name, I ask your Grace to cause to he delivered to me each year, in the store at Quebec, trading goods and other effects for the Eskimaux, to the extent of such amount as you may be pleased to determine, which effects I promise to take charge of to distribute them among the Eskimaux in the King's name, which would tend to attract those barbarians and prevent their depredations.
I am, Monseigneur, with the deepest respect, Your Grace's most humble and most obedient servant,
FORNEL.
Quebec, 27 Octobre, 1742.

[1927lab]


Partnered Projects Government and Politics - Table of Contents Site Map Search Heritage Web Site Home