Matching Articles"Colonisation" (Total 15)

  • Information sur la pêche migratoire et la notion de colonisation à Terre-Neuve.
  • L'Angleterre de la fin du XVIe siècle s'intéressait de plus en plus à l'implantation de colonies en Amérique du Nord. Au nombre des promoteurs, il y avait Anthony Parkhurst, auteur d'un opuscule sur Terre-Neuve, et Sir Humphrey Gilbert, qui avait fait escale dans le havre de St. John's en 1583, avant son tragique voyage de retour vers le continent.
  • Dans l'Empire britannique en pleine expansion des XVIIe et XVIIIe siècles, Terre-Neuve était une anomalie, considérée comme une industrie plutôt que comme une colonie, comme une activité plutôt que comme une société.
  • La région de Terre-Neuve et du Labrador est le premier secteur de la côte atlantique de l'Amérique du Nord que les Européens aient exploré, mais l'un des derniers qu'ils aient colonisé et officiellement habité.
  • Information sur les premières tentatives de colonisation de Terre-Neuve.
  • Le signe le plus visible du passage de Terre-Neuve du statut de lieu de pêche à celui de colonie fut la croissance de sa population permanente.
  • Sir William Vaughan est un avocat, érudit et poète gallois qui décide de fonder une colonie à Terre-Neuve, le trajet vers l'île étant simple et les activités de pêche déjà bien implantées
  • On appelait 'amiral de la pêche' le premier capitaine de navire qui entrait dans le havre au début de la saison des pêches.
  • L'implantation d'une population d'origine britannique à Terre-Neuve et au Labrador remonte à l'établissement de colonies anglaises au début du 17e siècle.
  • C'est la pêche à la morue à Terre-Neuve et au Labrador qui a attiré principalement les colons français dans cette colonie du 16e au 19e siècle.
  • Le long littoral découpé de Terre-Neuve comporte plusieurs grandes baies.
  • Terre-Neuve a connu trois types de migration en provenance du sud ouest de l'Angleterre : les migrations saisonnières, temporaires et permanentes.
  • L'île de Terre-Neuve et le Labrador ont connu des taux élevés d'immigration durant la première moitié du 19e siècle et des taux élevés d'émigration durant les dernières décennies de ce même siècle.
  • Les migrations françaises à Terre-Neuve et au Labrador ont commencé au début du 16e siècle et se sont poursuivies durant environ 400 ans.
  • Les activités commerciales influent sur les profils d'immigration et de colonisation à Terre-Neuve et au Labrador.