Matching Articles"économie" (Total 28)

  • Aux 19e et 20e siècles, nombre de jeunes femmes des villages de pêche isolés sont venues à St. John's pour fournir des services d'aide ménagère à la classe supérieure, agissant comme bonnes à tout faire, cuisinières, femmes de chambre ou domestiques, notamment dans les résidences de la rue Rennies Mill.
  • Au sujet de la <em>Railway Settlement Act</em> et du gouvernement de Terre-Neuve (1920-1949)
  • La société traditionnelle de Terre-Neuve et du Labrador, telle qu'on la conçoit de nos jours, tire son origine du mode de vie qui s'est développé autour de la pêche à la fin du 19e siècle dans les petits villages côtiers isolés. Si ce mode de vie mettait l'accent sur la famille comme unité fondamentale de reproduction biologique et sociale, il faisait de la maisonnée, qui incluait aussi des personnes étrangères à la famille, l'assise de la production et du bien-être. Chaque membre de la maisonnée était censé contribuer à sa manière à la subsistance des autres en exploitant les ressources marines et terrestres, les tâches étant essentiellement assignées en fonction du sexe et de l'âge.
  • Dans une économie qu'on dit informelle, les gens satisfont à leurs besoins en se livrant à diverses activités non commerciales.
  • Bien qu'elle soit souvent décrite en termes différents, l'expédition qui a mené à la « découverte » de Terre-Neuve était avant tout une entreprise commerciale.
  • Pendant la majeure partie du 19e siècle, l'économie des petits villages isolés de Terre-Neuve et du Labrador ne reposait pas sur l'argent, mais plutôt sur le crédit des commerçants.
  • L'environnement physique de Terre-Neuve et du Labrador a fortement influencé les modes de subsistance des colons au 19e siècle. La richesse des ressources de la mer a favorisé un modèle de colonisation côtière et placé la pêche de la morue et la chasse au phoque au centre des économies locales. En contraste, la relative rareté des sols fertiles et des autres ressources terrestres a rendu peu pratiques les exploitations agricoles à grande échelle et découragé l'habitation à l'année longue des terres de l'intérieur.
  • Le 10 décembre 1894, deux des trois banques de Terre-Neuve et du Labrador ont fermé leurs portes pour de bon.
  • Au début du 19e siècle, la population féminine de Terre-Neuve était constituée en grande partie de résidentes qui jouaient un rôle central dans l'industrie de la pêche, structurée à l'époque autour de la famille.
  • Les guerres napoléoniennes (1803-1815), une période de grands bouleversements sociaux en Europe, ont favorisé la prospérité économique à Terre-Neuve et au Labrador
  • Après la faillite des banques Commercial et Union, Terre-Neuve et le Labrador ont traversé une période de chaos économique, social et politique.
  • La fermeture de la pêche a mis un terme à près de 500 ans d'activités de pêche à Terre-Neuve et au Labrador, et jeté au chômage quelque 30 000 personnes.
  • Durant les trois premiers siècles de colonisation européenne, l'économie de Terre-Neuve et du Labrador a dépendu presque exclusivement des pêches.
  • Au cours des dernières décennies, l'industrie pétrolière extracôtière a beaucoup contribué à l'économie de Terre-Neuve-et-Labrador.
  • Après le moratoire de 1992 sur la pêche de la morue, l'industrie de la pêche de Terre-Neuve-et-Labrador est passée de l'exploitation du poisson de fond à celle des crustacés et des mollusques.
  • La croissance du secteur non maritime durant la première moitié du 20e siècle a contribué à la diversification de l'économie de Terre-Neuve et du Labrador dans des secteurs autres que celui de la pêche.
  • Les représentants du gouvernement ont fait la promotion de divers secteurs non maritimes au cours de la première moitié du 20e siècle.
  • La population active de Terre-Neuve-et-Labrador est plus diversifiée qu'on aurait tendance à le croire.
  • La genèse de la pêche migratoire à Terre-Neuve et au Labrador. Cette activité a duré trois siècles avant de se transformer en industrie de pêche de résidents.
  • Cet article porte sur la nature et la planification de la pêche migratoire à Terre-Neuve, notamment le financement et l'armement des bateaux de pêche et les méthodes de pêche.