Matching Articles"18th Century" (Total 258)

  • Vers la fin du 18e siècle, une croissance démographique rapide à Terre-Neuve amorce le lent déclin de la pêche migratoire.
  • Dès les années 1660, le gouvernement français s'attend à ce que la population de Plaisance ne se livre pas exclusivement à la pêche et qu'elle s'adonne aussi à la culture du sol pour que la colonie ne dépende pas entièrement du ravitaillement apporté par les navires d'Europe. Bien que quelques habitants cultivent des potagers et gardent quelques animaux, l'agriculture ne devient jamais suffisante pour ravitailler la colonie.
  • Les Européens continuent d'explorer Terre-Neuve et le Labrador au cours des 18e et 19e siècles. Les autochtones leur servent souvent de guides.
  • La région de Terre-Neuve et du Labrador est le premier secteur de la côte atlantique de l'Amérique du Nord que les Européens aient exploré, mais l'un des derniers qu'ils aient colonisé et officiellement habité.
  • Au cours d'un demi siècle d'occupation officielle, les Français érigent une série d'ouvrages fortifiés aux endroits jugés les plus propices à la défense de la colonie : un fort sur le plateau à l'est de Plaisance; une palissade autour de la ville; le fort louis du côté nord du goulet (aujourd'hui Jerseyside); le fort Royal sur la montagne (Castle Hill); une petite redoute sur le Gaillardin ainsi que plusieurs petites batteries s'échelonnant du port jusqu'à l'embouchure de la baie.
  • Même si Terre-Neuve est régulièrement décrite comme « la plus ancienne colonie britannique », une prétention fondée sur le voyage de Cabot en 1497 et la prise de possession par Sir Humphrey Gilbert en 1583, il n'en demeure pas moins que la France, dès le tout début, a été un participant de premier plan à l'exploration et à la mise en valeur de Terre-Neuve.
  • Tout au cours de l'histoire de Plaisance, il n'y a pas un seul gouveneur qui ne se plaigne du manque de soldats ou encore de leur médiocrité. Il y a beaucoup de désertions, surtout chez des recrues que la métropole envoi de force ou sous de faux prétextes â Plaisance.
  • De 1739 à 1748, la Grande-Bretagne a fait la guerre à l'Espagne, puis à la France. Ce conflit ne s'est soldé par aucune victoire décisive; Terre-Neuve en a d'ailleurs été exclue, sans nul doute parce que les Français avaient perdu leur base de Plaisance.
  • En 1712, la reine Anne Stuart succédait à son beau-frère Guillaume sur le trône d'Angleterre. Comme dans le cas de la guerre de la ligue d'Augsbourg, la guerre de la Succession d'Espagne a été provoquée par l'expansionnisme français sous Louis XIV.
  • Chaque établissement de pêche compte habituellement une maison de l'habitant, un magasin à marchandises et à provision, des cabanes pour l'équipement de pêche et les équipages. Chaque habitant-pêcheur tente de garder la documentation couvrant les contrats passés avec les pêcheurs-engagés, les achats de marchandises, les ventes de morue, les billets à ordre, les avances de crédit allouées ou reçus, etc.
  • Au début du 17e siècle, il y a déjà près de 200 ans que les pêcheurs européens fréquentent les bancs de morue de Terre-Neuve. En fait, dès le 16e siècle, les pêcheries deviennent une activité économique internationale.
  • Une courte biographie de l'explorateur James Cook qui a cartographié le littoral de Terre-Neuve au 18e siècle.
  • Une histoire du Labrador de l'époque des Français jusqu'en 1763
  • La côte française appelée French Shore est issue du traité d'Utrecht ratifié en 1713.
  • Le site Web du Newfoundland and Labrador Heritage offre des reproductions de cartes et des cartes illustrant des articles précis.
  • Une brève histoire du Labrador, l'importance de la pêche, la colonisation et les rapports avec le Québec et Terre-Neuve.
  • Les activités de pêche par les Français à Terre-Neuve ont atteint leur apogée durant la première moitié du XVIIe siècle. Les Espagnols et les Portugais disparaissaient peu à peu de la scène, ne laissant pour seuls concurrents que les Anglais.
  • Pour les Français qui pêchent au large de Terre-Neuve, le XVIIIe siècle s'est caractérisé par un cortège de difficultés. Après un déclin catastrophique des stocks de morue côtière entre 1710 et la fin des années 1720, le conflit franco-anglais a eu un impact encore plus profond, bouleversant la pêche, les échanges et les marchés.
  • Les premiers Européens à fréquenter le nord-est de l'Amérique du Nord n'étaient pas des colons, mais plutôt des pêcheurs. Terre-Neuve, avec ses eaux poissonneuses, a d'abord été un lieu de pêche de la morue, un complément utile, puis de plus en plus indispensable, à la pêche pratiquée dans les eaux européennes.
  • Information sur la pêche migratoire et les modes de peuplement à Terre-Neuve et au Labrador.

Restrict Results

Filter by Theme

Filter by Subject

Filter by Location

Filter by Type