Matching Articles"Golfe Du Saint-Laurent" (Total 5)

  • John Cabot a peut-être découvert la route océanique de l'Europe à l'Amérique du Nord, mais les informations qu'il a ramenées n'ont rien fait pour clarifier la géographie de l'est du Canada. Il aurait tout aussi bien pu toucher la pointe nord-est de l'Asie ou une des îles semées dans l'océan, et personne n'aurait pu dire le contraire.
  • Les activités de pêche par les Français à Terre-Neuve ont atteint leur apogée durant la première moitié du XVIIe siècle. Les Espagnols et les Portugais disparaissaient peu à peu de la scène, ne laissant pour seuls concurrents que les Anglais.
  • Pour les Français qui pêchent au large de Terre-Neuve, le XVIIIe siècle s'est caractérisé par un cortège de difficultés. Après un déclin catastrophique des stocks de morue côtière entre 1710 et la fin des années 1720, le conflit franco-anglais a eu un impact encore plus profond, bouleversant la pêche, les échanges et les marchés.
  • Pour avoir une idée de l'importance du poisson dans le régime alimentaire des Européens du XVe siècle, il suffit de savoir que la pêche employait plus de travailleurs que toute autre occupation, exception faite de l'agriculture.
  • L'accès à la pêche de Terre-Neuve s'est révélé l'un des points les plus litigieux des négociations de paix après la guerre de Sept Ans. Le Gouvernement français était résolu à poursuivre la pêche dans la région. Ses négociateurs ont donc demandé à la Grande-Bretagne de laisser les Français pêcher dans le golfe du Saint-Laurent, ainsi que sur le French Shore de Terre-Neuve telle que délimité par le traité d'Utrecht (1713). En outre, la France voulait un havre pour sa flotte de pêche sur les bancs et sa flotte hauturière, et demandait qu'on lui laisse le Cap-Breton à cette fin.